Bourne Stéfanie

À l’occasion d’une carte blanche offerte par Castel Coucou à 40mcube, Stéfanie Bourne réalise une résidence à Forbach en avril et mai 2004 où elle met en chantier une réflexion sur la visibilité de son travail et une recherche de nouvelles formes. De cette réflexion est né Chronique d’une œuvre annoncée, projet qui se déroule en plusieurs étapes.

Du 1er avril 2004 au 1er avril 2005.

Vernaculaire est le nom générique de la pratique artistique de Stéfanie Bourne depuis 1999, pratique se déroulant dans des contextes variés et spécifiques en dehors des lieux destinés à l’art, faisant appel à des moyens de diffusion multiples et soulevant la question de la multiplicité des publics. Avec Chronique d’une œuvre annoncée, elle explore et met à nu le processus de diffusion d’une œuvre.