Smoke, Fleur Noguera

Fleur Noguera, Smoke, 2008. Animation en boucle, 6’48”. Production : centre d’art contemporain Chapelle Saint-Jacques / Saint-Gaudens. Collection Frac Corse. Courtesy de l’artiste et galerie Dohyang Lee.

Fleur Noguera, Smoke, 2008. Animation en boucle, 6’48”. Production : centre d’art contemporain Chapelle Saint-Jacques / Saint-Gaudens. Collection Frac Corse. Courtesy de l’artiste et galerie Dohyang Lee.

Fleur Noguera, Smoke, 2008. Animation en boucle, 6’48 ». Production : centre d’art contemporain Chapelle Saint-Jacques / Saint-Gaudens. Collection Frac Corse. Courtesy de l’artiste et galerie Dohyang Lee.
Projection du 17 septembre au 12 novembre 2011.

Smoke nous emmène dans l’univers du dessin de Fleur Noguera, composé de paysages essentiellement noir et blanc, striés par les traits de pinceau, où se perd parfois un personnage. Conçu comme une boucle, le film suit les pérégrinations d’un nuage de fumée de cigarette qui traverse différents paysages et rencontre d’autres nuages : ceux du ciel, ceux sortant de la bouche de marcheurs dans la montagne, de cheminées industrielles… Après une implosion, il réapparaît dans les flammes d’une voiture qui brûle, aspire la fumée d’un feu de camp, est traversé par une nuée d’oiseaux et passe dans le réacteur d’un avion avant de revenir planer au dessus d’une cigarette. Petite fable écologique lancinante, Smoke se dédouane de toute portée moralisatrice.

The animated movie Smoke by Fleur Noguera brings us into her drawings. Made of black and white landscapes streaked with brushstrokes, they show bucolic environments in which a character seems sometimes lost. Conceived as a loop, the movie shows the peregrination of a cloud born from cigarette smoke. It drifts through different landscapes and meets other kind of clouds : those floating in the sky, those coming out of the mouth of hikers on a mountain or those going away from the chimney of a factory. After imploding, it reappears among the flames of a burning car. It flies nearby a fire camp and a birds swarm before going through an aircraft engine and then coming back to the cigarette above which it floats. Though an ecologic throbbing tale, Smoke stays away from any moralistic point of view.