RN 137 – 1er volet

Du 15 mars au 10 avril 2011 : 1er volet à l’Atelier (Nantes)
Du 19 novembre au 17 décembre 2011 : 2ème volet à 40mcube


Antoine Dorotte, Angélique Lecaille, Briac Leprêtre, Bevis Martin & Charlie Youle, Benoît-Marie Moriceau, Armand Morin, Samir Mougas, Julien Nédélec, Blaise Parmentier, Ernesto Sartori, Yann Sérandour, Mélanie Vincent.

Sur l’invitation de la ville de Nantes et de Rennes Métropole, 40mcube, à Rennes, et Zoo Galerie, à Nantes, ont imaginé RN 137, une exposition commune présentant le travail d’artistes nantais et rennais. Le projet s’inscrit dans la dynamique de coopération culturelle qui lie les deux collectivités afin de montrer l’importance, la diversité et le dynamisme de leur scène artistique. De fait, depuis 2009, les métropoles de Nantes et Rennes ont engagé un renforcement de leurs collaborations avec l’objectif d’optimiser leurs forces au service de leurs habitants, de leurs territoires et du grand Ouest.

La route nationale 137 est l’axe qui relie Rennes à Nantes. Le moyen le plus efficace pour connecter deux capitales régionales avant que ne se profilent à l’horizon de nouvelles liaisons plus rapides, dans le cadre d’un grand rapprochement interrégional. RN 137, l’exposition, reprend le nom de ce trait d’union routier pour transposer dans le domaine des arts plastiques cette ambition de développement économique.

Les scènes artistiques des deux capitales s’appuient sur des dispositifs dissemblables, dynamiques chacun à leur manière : La Criée, centre d’art contemporain très fréquenté à Rennes, de grandes expositions d’art contemporain qui se déploient au Lieu Unique ou au Hangar à bananes à Nantes. Le Frac (fonds régional d’art contemporain) à la périphérie pour Nantes, tandis que Rennes achève la construction d’un nouveau bâtiment dans le quartier de Beauregard et initie le chantier d’aménagement de La Criée dans les locaux de la brasserie Saint-Hélier, un grand musée à Nantes, une université d’où est sortie toute une génération de curateurs à Rennes, et, dans chaque cité, deux écoles des beaux-arts qui font régulièrement éclore une flopée d’artistes que l’on retrouve par la suite dans les meilleures galeries de France et de l’étranger. Les deux villes possèdent également un réseau associatif dense qui promeut activement l’art contemporain.

À l’intérieur de ce réseau, 40mcube, à Rennes, et Zoo Galerie, à Nantes, ont développé des stratégies assez proches, bien que relativement divergentes, en direction des jeunes artistes : quand la première a choisi de mettre en avant la production d’œuvres et d’exposition pour l’élever au niveau d’un quasi centre d’art, la seconde a décidé de s’orienter vers la prospection de jeunes artistes étrangers ; quand l’une crée un parc de sculptures attenant à son lieu et une salle de projection dédiée aux films d’artistes, l’autre développe la revue qu’elle édite, plaçant 02 au niveau d’un organe de presse national. Riches de leur fonctionnement qui articule une extrême réactivité à la souplesse de leurs micro équipes, les deux associations visent le même objectif : permettre à des jeunes artistes d’émerger en leur offrant suffisamment de moyens et de visibilité pour démarrer leur carrière ou la faire décoller.

Le premier volet de RN 137 s’est déroulé du 15 mars au 10 avril 2011 à L’Atelier, nouvel espace de 600 m2 ouvert par la municipalité nantaise pour accueillir les propositions des associations ; le second prendra place dans les locaux mêmes de 40mcube, à Rennes, du 19 novembre au 17 décembre prochain. Les deux expositions présenteront les mêmes artistes, retenus sur des critères d’émergence à divers stades de maturité, l’essentiel étant de créer une sélection énergique capable de proposer des articulations significatives. À titre d’exemple, il existe des préoccupations similaires entre le travail d’édition de Yann Sérandour et celui de Julien Nédelec ; on trouve des approches communes quant à l’«attaque » des matériaux dans les travaux d’Antoine Dorotte et de Mélanie Vincent ; Briac Leprêtre et Angélique Lecaille ont une pratique appuyée du dessin qu’ils partagent avec Antoine Dorotte. Benoît-Marie Moriceau, Ernesto Sartori et Samir Mougas ont tous les trois maille à partir avec le bâti qu’ils s’évertuent à déconstruire allègrement, tout comme Briac Leprêtre pour une autre part de son travail. Quant aux autres, leurs pratiques inclassables oscillent entre un gout immodéré pour la céramique (Bevis Martin & Charlie Youle), un penchant marqué pour la vidéo (Armand Morin) et une forte propension à revisiter le street art (Blaise Parmentier).

Informations pratiques

40mcube
48, avenue Sergent-Maginot – 35000 Rennes
Tél. : 02 90 09 64 11
Métro : station République
Bus : lignes 4 et 6, arrêt Pont-de-Châteaudun
Du 19 novembre au 17 décembre 2011
Vernissage le vendredi 18 novembre à 18h30
Du mardi au samedi de 14h à 18h

L’Atelier
1, rue de Chateaubriand – 44000 Nantes
02 40 41 90 00
Tram 2 – arrêt 50 otages
Du 15 mars au 10 avril 2011
Du mardi au samedi de 13h à 19h
Le dimanche de 10h à 15h
+ d’infos

Télécharger le dossier de presse


On the invitation of the city of Nantes and of Rennes Métropole, 40mcube, in Rennes, and Zoo Galerie, in Nantes, have imagined RN 137, a collective exhibition showing the work of artists from Nantes and Rennes. The project is part of a dynamic of cultural cooperation that links the two cities in order to show the importance, the diversity and the dynamism of their artistic scenes. Since 2009, the agglomerations of Nantes and Rennes have initiated a reinforcement of their collaboration with the objective of optimising their forces in the service of their populations, their territories and of the Grand Ouest.

Route 137 is the axis that links Rennes and Nantes, the quickest way to connect the two regional capitals before new and more rapid links are built. The exhibition RN 137 uses the name of this road/hyphen to transpose in the art domain this ambition of economic development.

The artistic scenes of both capitals rely on their own different and dynamic mechanisms: La Criée, a very popular modern art centre in Rennes, important modern art exhibitions take place at Le Lieu Unique or at Le Hangar à bananes in Nantes. The Frac (regional fund for contemporary art) in peripheral Nantes, while a new building in the area of Beauregard is finishing to be built in Rennes, an important museum in Nantes, a university in Rennes from which an entire generation of curators has graduated, and, in each city, two schools of fine arts from which regularly emerge a bunch of artists that are then found in the best galleries in France and abroad. The two cities also have an active association network that promotes modern art.

Inside this network, 40mcube, in Rennes, and Zoo Galerie, in Nantes, have developed similar strategies, even though relatively different, targeting young artists: while the former chose to emphasise the production of artworks and of exhibition, the latter has aimed at prospecting young foreign artists; while one opens a park of sculptures next to its exhibition space and a projection room dedicated to artists’ films, the other edits a magazine. Functioning with reactiveness and flexibility allowed by their very small teams, the two associations aim at the same goal: to allow young artists to rise by giving them enough resources and visibility to start and launch their career.

The first part of RN 137 took place from the 15th of March to the 10th of April 2010 at L’Atelier, new 600 square-meters space opened by the city of Nantes; the second part will take place at 40mcube, in Rennes, from the 19th of November to the 17th of December. The two exhibitions will show the same artists, selected on the basis of different stages of maturity, the principal aim being of creating a dynamic selection, capable of offering significant articulations. For example, there are some similar preoccupations between Yann Sérandour and Julien Nédelec’s edition work; common approaches can be found in the “assault” of materials in the works of Antoine Dorotte and Mélanie Vincent; Briac Leprêtre and Angélique Lecaille have a particular conception of drawing that they share with Antoine Dorotte. Benoît-Marie Moriceau, Ernesto Sartori and Samir Mougas work on buildings that they deconstruct, like Briac Leprêtre in another part of his work. The others, with unclassifiable works vary from ceramic (Bevis Martin & Charlie Youle), video (Armand Morin) and revisited street art (Blaise Parmentier).