Révelation – Nicolas Boone

14 novembre 2003.

Nicolas Boone, Révélation, 2012.

Nicolas Boone, Révélation, 2012.

Nicolas Boone est un artiste qui écrit des scénarios, organise des tournages, réalise des séquences… sans les filmer. Ou plutôt c’est une caméra extérieure qui filme l’ensemble, produisant des making-off, c’est-à dire-des images du tournage, alors même que ce tournage n’existe pas.

Les tournages prennent alors la forme de performances qui demandent la présence d’acteurs, de figurants, et auxquelles le public est invité à participer. Depuis peu l’artiste a intégré une caméra et filme les séquences qu’il met en scène. Il réalise ensuite un travail de montage qui associe images du making-off et images du film, dévoilant en quelque sorte la supposée magie du cinéma.
En parallèle, Nicolas Boone étudie les discours sur le cinéma et la presse cinématographique qu’il parodie pour les attribuer à son propre travail. Il écrit ainsi des articles de France Soir qui parlent de ses films et enregistre une bande sonore constituée d’extraits d’émissions radiophoniques rejoués par des acteurs.
Dans la même lignée, Nicolas Boone adopte à Rennes le mode de la conférence pour à la fois parler de son travail et réaliser une nouvelle œuvre. Il utilise tous les éléments du cinéma, du tournage à la prise de son, de la promotion à la critique cinématographique, comme formes artistiques.

Conférence à 17 h.
École des Beaux-arts – 34 rue Hoche – Rennes.





Nicholas Boone is an artist who writes screenplays, organizes the sequences of these screenplays and directs the shoots…without filming them. Or rather it is an outside camera that films, creating a ‘making-of’ of the whole process.

These shoots become performances in themselves, necessitating the involvement of actors, and the public is invited to participate. Beginning recently the artist has integrated a camera into these shoots; he then edits the images and makes a montage showing the making-of as well as the actors, unveiling the magic of cinema.

In conjunction with this project, Nicholas Boone studies film discourse and cinematography in the press which he parodies and makes his own. He writes articles from France Soir that talks about his films and records a soundtrack of radio show excerpts performed by actors.

In this same vein, Nicholas Boone invents the idea in Rennes of conferencing about one’s work. He turns this into a new work of art using cinematic elements, shooting and recording sound for promotional value and for cinematic critique.

The conference takes place at the the Ecole des Beaux-arts in Rennes.