Régis Ogor – La chaise à porteurs