Night Sound – Hippolyte Hentgen

Du 10 mai au 13 juillet 2013.
Vernissage le mardi 7 mai à 18h30.




Hippolyte Hentgen est un duo d’artistes composé de Gaëlle Hippolyte et de Lina Hentgen dont le nom est à la fois l’association et le raccourci de leurs deux noms, mais aussi la création d’une troisième entité qui représente leur travail commun. Dans cette invention de personnage se trouve toute la base de leur travail qui puise dans le dessin animé ou la bande dessinée des années 1930, Oyvind Falström, la culture alternative des États-Unis et les arts graphiques (Robert Crumb, Mike Kelley, …), la peinture du XVIIIe siècle, le graphisme des affiches d’entre-deux-guerres, George Herriman, l’art outsider et bien sûr l’art moderne.

Sur une base de dessin qui se meut parfois en sculptures, le travail d’Hippolyte Hentgen, résolument figuratif, prolifique et débridé, jubilatoire et plein d’humour, conserve un fond plus mélancolique. Les paysages représentés sont souvent des zones urbaines ou industrielles, les personnages prennent place dans des scènes ouvrières dont nous ne connaissons plus la source ni l’auteur, qui perdurent dans la mémoire collective parce qu’employées et réemployées dans la publicité et les médias, à tel point qu’elles deviennent des clichés, vestiges d’un monde en mutation. Hippolyte Hentgen les manipule en appliquant au dessin le principe de la reproductibilité mécanique des images, redessinant des photographies, imprimant des dessins ou associant les deux dans une même œuvre.

Exploitant avec une grande liberté des supports et des dimensions variés, Hippolyte Hentgen multiplie également les collaborations avec des magazines de bande dessinée ou des metteurs en scène, quand il ne le devient pas lui- même comme pour le spectacle Les Géomètres dans lequel le dessin spatialisé devient volume.
L’exposition Night Sound40mcube focalise sur ce dernier aspect de leur pratique en réunissant une série de dessins réalisés à partir d’images photographiques issues de manuels pédagogiques d’arts plastiques et un décor de paysage lunaire conçu pour un spectacle de la compagnie John Corporation. L’exposition fait le lien entre ces deux formes, met en espace et en scène le dessin, exploitant par là sa forte capacité de narration. Elle devient pour le vernissage le cadre d’une performance d’Émilie Rousset et de Perle Palombe autour de la figure dessinée de Sally Ride, chercheur en astrophysique et première américaine à avoir voyagé dans l’espace. Les éléments de décor redeviennent sculptures dès la performance terminée, jouissant d’une vie multiple qui caractérise l’ensemble du travail et du personnage Hippolyte Hentgen.

Hippolyte Hentgen est représenté par Semiose galerie.

Télécharger le dossier de presse







Hippolyte Hentgen is a duo of artists formed by Gaëlle Hippolyte and Lina Hentgen, the name being the combination of their last names, but also the creation of a third entity that represents their joint work. The invention of a character is at the foundation of their work that draws on 1930s cartoon and comic strip, Oyvind Falström, American alternative culture and graphic arts (Robert Crumb, Mike Kelley, …), 18th century painting, the style of interwar posters, George Herriman, outsider art and of course modern art.

Based on drawings that can sometimes become sculptures, Hippolyte Hentgen’s work, clearly is figurative, prolific and unrestrained, jubilatory and full of humour, but also melancholic. The depicted landscapes often are urban or industrial zones, the working scenes in which the characters are placed form part of the collective memory because they have been used and reused in advertising and in the media, to the point that they have become clichés, the remains of a world in mutation. Hippolyte Hentgen manipulates those images using, in drawing, the mechanical reproduction of images, by putting into drawing photographs, printing drawings or associating the two media in the same piece.

Freely exploiting various medium and dimensions, Hippolyte Hentgen works with comic strips magazines or stage directors when he does not direct himself, as it was the case for the show Les Géomètres in which spacialised drawing became a volume.

The exhibition Night Sound in 40mcube focuses on this latter aspect of their work by putting together a series of drawings made from photographs found in art textbooks and a lunar décor built for a show by the troupe John Corporation. The exhibition links those two elements, staging drawing and using its great narration capacity. It becomes for the time of the opening a performance by Émilie Rousset and Perle Palombe, marked by the drawn figure of Sally Ride, astrophysicist and first American woman to have travelled in space. The décor goes back to being a sculpture when the performance is over, emphasising this multiplicity that characterises the work and the persona of Hippolyte Hentgen.

Press Kit