Premiers jours – Kahina Loumi

Résidence du 15.06.2019 au 15.07.2019
Restitution : 14.09.2019 – 15.09.2019

Production 40mcube, avec le partenariat de l’EESAB – Site de Quimper, et avec le mécénat de Sennelier.

HubHug 40mcube
150, rue de Rennes
35340 Liffré

Kahnia Loumi réalise un travail de peinture qui s’inscrit dans une réflexion sur l’histoire de ce medium.

Dans ses œuvres, abstraites et minimales, l’artiste invente de nouvelles manières de « faire peinture » en croisant les disciplines et les procédés, et aborde le langage pictural en dehors de l’espace du tableau. Elle s’intéresse aussi aux conditions de présentation de la peinture à travers l’usage de la série et de l’installation. Déconstruire les gestes picturaux en opérant des déplacements l’amène souvent à faire de la peinture le sujet même de ses œuvres.

Intéressée par la matérialité de la peinture, Kahnia Loumi réalise un travail sur les surfaces qu’elle peint. Les outils et les supports jouent sur ce point un rôle important. Sa peinture résulte de gestes floues et de textures plus légères, aux teintes douces et transparentes, et reste inscrite dans les codes de l’abstraction.

40mcube accueille pendant un mois Kahina Loumi pour un résidence de recherche et de production au sein du HubHug.

Visuel : Kahina Loumi, Delphes Garden, peinture à l’huile sur coton naturel, 46 × 55 cm (chaque).

—–

Kahina Loumi creates an optimistic painting that questions the language of abstraction and the relationship to the space. At the end of her one-month residency at the HubHug, she presents the works created during this time of research and production.

Kahina Loumi‘s work is part of a reflection on the history of painting. In his works, abstract and minimal, the artist invents new ways of « painting » by crossing disciplines and processes. She approaches the pictorial language outside the space of the painting. She is also interested in the conditions of presentation of the painting through the use of the series and the installation. Deconstructing pictorial gestures by moving around often leads her to make painting the very subject of her works.

Sensitive to light, rhythm and space, Kahina Loumi builds her works in relation to these notions. Interested in the materiality of painting, she works on the surfaces she paints. Tools and supports play an important role in this respect. The result is a painting that mixes blurred gestures and aerial textures with soft, transparent shades, without abandoning the codes of abstraction.