Catalina Pools – Rémi Duprat

Du 10 novembre au 10 décembre 2017
Vernissage le vendredi 10 novembre à 19h

Exposition présentée à la Maison Commune
Rue d’Alsace
35420 Louvigné-du-Désert

Dans le cadre de la résidence de territoire de Rémi Duprat dans la commune de Louvigné-du-Désert, portée par 40mcube
Septembre 2016 – novembre 2017

Commissariat 40mcube, dans le cadre de la programmation Outsite
Production 40mcube et commune de Louvigné-du-Désert

La commune de Louvigné-du-Désert a mis en place avec la collaboration de 40mcube une résidence pour permettre à des artistes de développer leur travail et de produire des œuvres, avec la possibilité de travailler le granit, matériau extrait sur ce territoire.

Rémi Duprat, premier artiste à bénéficier de cette résidence, s’intéresse à des pratiques culturelles – habitudes, coutumes, techniques – d’horizons et d’époques variés, entre lesquelles il crée des rapprochements. Ces liens se concrétisent dans ses installations, par la cohabitation de photographies documentaires ou mises en scène, de dessins et de sculptures. Le savoir-faire et la technique, centraux dans son travail, lui permettent de reproduire des objets, ancestraux ou contemporains, artisanaux comme industriels, et de les confronter.

L’exposition Catalina Pools est le fruit de sa résidence, dans le cadre de laquelle il a expérimenté le granit. L’exposition joue sur une série de références que l’artiste entremêle. Le nom de Louvigné-du-Désert et Catalina Pools, celui d’une entreprise américaine qui fabrique et dessine des piscines en béton et des jardins de luxe.

Les objets en granit réalisés par Rémi Duprat sont en lien avec le slogan de cette entreprise : « Your Oasis is Waiting » également mis en parallèle avec le livre de Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique. Aussi, deux visions de l’oasis, de l’île et de l’exotisme se confrontent. Dans le livre de Michel Tournier le séjour sur l’île est forcé, le personnage regrette la civilisation occidentale puis finit par la remettre en question jusqu’à la renier. Le slogan et la communication de l’entreprise Catalina Pools Building recrée de toutes pièces le mythe du paradis terrestre. L’artiste reprend des clichés de cet exotisme en reproduisant en granit des palmiers, noix de coco, cocktails, jeu de golf, qu’il peint. Le traitement particulièrement fin du granit et son recouvrement de couleurs transforment la matière, donnent à ces objets une légèreté tout en renouant avec la polychromie originelle de la sculpture en Bretagne.