Antoine Dorotte – Artpress, décembre 2012