Abstract Lady Guardian – Florian & Michaël Quistrebert

Du 4 octobre au 20 décembre 2008


Florian et Michaël Quistrebert manient simultanément la peinture, le dessin et la sculpture. Leurs œuvres créent une collision de styles marqués pouvant aller de la peinture romantique au collage du début du XXe siècle, de la gravure du XIXe siècle au dessin hard rock… Sans amnésie aucune, les artistes créent un nivellement volontaire et assumé de ces références : ils digèrent histoire de l’art, culture populaire, folklore et créent un univers singulier.

Pour leur exposition à 40mcube, Florian et Michaël Quistrebert présentent des œuvres inédites produites pour l’occasion. Abstract Lady Guardian s’offre au regard comme un monde à la fois inconnu et étrangement familier. Les peintures, empreintes des visions hallucinées de William Blake, représentent des paysages, vues de pyramides, de grottes éclairées à la bougie ou de voûtes d’architectures anciennes peuplées de chauves-souris. Les sculptures en bronze à l’iconographie gothique et à la facture dix-neuvièmiste, sur leurs socles dégoulinants, sont une mise en volume des dessins de personnages bottés et tatoués jusqu’à présent réalisés par les artistes.

Ces œuvres sont présentées dans un espace aux murs et au sol entièrement peints, scénographie qui prolonge leur univers et crée une ambiance à la fois intimiste et légèrement inquiétante. Les deux artistes réalisent ainsi une exposition polymorphe dont la diversité des formes et la mise en espace accentuent le dialogue entre les œuvres.

Au-delà d’une première vue d’ensemble, l’exposition Abstract lady guardian se révèle sous tendue par une narration reprenant un personnage récurrent dans le travail de Florian & Michaël Quistrebert. Pris d’angoisses, ce personnage ne trouve l’apaisement que dans les apparitions d’un visage de femme entrevu dans les paysages. Il devient le Gardien de cette entité féminine diffuse que l’on retrouve cachée dans la matière des peintures, tout comme les fantômes qui hantent ces tableaux à multiples strates et à double lecture.

Placées dans un tel contexte fictionnel, ces œuvres peuvent être vues comme autant d’éléments d’une mythologie à décrypter et reconstituer. Créant une perspective de mise en abyme depuis l’espace d’exposition-grotte jusqu’au fin fond des peintures-paysages, Abstract lady guardian est une exposition qui oscille entre macrocosme et microcosme. Florian & Michaël Quistrebert y œuvrent en démiurges dionysiaques, maîtres d’un monde qui suscite tour à tour de la curiosité, de l’étonnement, de l’effroi ou de l’émerveillement.

Télécharger le dossier de presse

Florian & Michaël Quistrebert sont représentés par la galerie Crèvecoeur à Paris

Florian and Michaël Quistrebert simultaneously juggle painting, drawing and sculpture. Their works are a shock of different styles from romantic painting to early 20th century collage, 19th century engraving to hardrock drawing. They knowingly reference and copy these styles in their work, transcending art history, pop culture, and folklore, all while creating a unique singular universe.

For their exhibit at 40mcube, Florian and Michaël Quistrebert present new works specially created for the occasion. Abstract Lady Guardian shows a world both unknown and yet strangely familiar. Paintings, remembrances of William Blake’s hallucinations, show us countrysides, views of pyramids, and candlelit grottos whose ancient vaulted ceilings swarm with bats. Bronze sculptures in the style of gothic iconography sit on their dripping pedestals, signalling a change from the otherwise beaten and tattooed characters of their previous works.

These works are presented in a space painted from floor to ceiling, which enlarges their universe and creates an ambience both intimate and slightly disturbing. In this way, the two artists define the outline of this polymorphous exhibit whose diversity of form and telling presentation within the space accent the dialogue between the works.

Beyond its dark first impression, the exhibit Abstract Lady Guardian underscores the story of a recurring character in the work of Florian and Michaël Quistrebert. Tormented by anxieties, this person can only find respite in the apparition of a woman’s face mingled with the countryside. He becomes the Guardian of this feminine entity hidden in the paint matter like the ghosts that haunt these complex, multi-layered paintings .

In this fictional context, the artwork can be seen as an element of mythology to be deciphered and reconstructed. Giving the impression of a painting within a painting, from the grotto exhibit to the very depths of the countryside paintings, Abstract Lady Guardian is an exhibit that oscillates between macrocosm and microcosm. Florian and Michaël Quistrebert work like dionysian gods, masters of a world that raises curiosity and wonder, terror and amazement.

Florian and Michaël Quistrebert are represented by the CrèveCoeur gallery in Paris.