Au tableau – Cécile Desvignes

Du 6 décembre 2003 au 31 janvier 2004.




Cécile Desvignes réalise un travail sur l’espace architectural dont elle utilise des éléments (par exemple les angles), le langage et les outils (le plan, la maquette, la mesure) comme matériaux, comme formes et comme motifs. Ses œuvres prennent la forme de volumes, de peintures murales, de dessins, de pliages… Un va-et-vient constant entre volume et surface, entre trois dimensions et deux dimensions est opéré dans son travail. Elle déconstruit, déplie et déploie un espace, lui donne une autre matérialisation et le transpose dans un autre, celui de l’exposition. En jouant sur les proportions et les échelles qu’elle modifie voire détourne, elle nous en propose une reconstruction, une nouvelle perception.

À 40mcube, Cécile Desvignes s’est chargée de vérifier les dimensions du lieu. Elle en présente une maquette dont les mesures sont telles qu’elles devraient être si le volume faisait réellement 40m3. Les calculs précis qui ont été nécessaires ont fini par aboutir à une échelle de maquette de 1 sur… racine cubique de 40. Ainsi Cécile Desvignes, par le jeu de chiffres qu’elle a créé, propose une fiction mathématique dont elle nous fait la démonstration.

Cécile Desvignes’ work focuses on architecture in relation to space. She transforms the space around her using elements of the trade such as angles, models, plans and measurements as a source for material and patterns. This is her language and these are her tools. Her work can take the form of wall paintings, drawings, foldings, etc. There is a constant give-and-take between volume and surface and between two and three dimensions. She takes down and unfolds the space around her, giving it another meaning in the exhibit. By playing off of the proportions and scales that she modifies, she is suggesting a reconstruction of space, a new way of perceiving it.

At 40mcube (approximate dimensions left unverified), Cécile Desvignes has taken on the responsibility of measuring the exact dimensions of the space. She provides a model of what the building would look like if it really were 40 cubic meters. Her precise calculations finished with a model of the 40mcube building at the scale of 1 to… the square root of 40. Through these number games, Cécile Desvignes presents an inventive, fictional system of mathematics to the public.